AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un rendez-vous surprise. [Fe]

Aller en bas 
AuteurMessage
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Dim 20 Jan - 23:50

Ce soir là ne sera pas comme tout les autres. Il a quelque chose de spécial. De bien spécial. Outre que la Lune est brillante et rousse, que le vent est absent et qu’une petite pluie fine commence à tomber légèrement sur les toits de l’hôpital, une petite silhouette fait les cent pas devant les grilles des vieux bâtiments. Ce n’est autre que Junko qui… il faut l’avouer, est partagée entre l’excitation et le doute. Mais que faisait-elle ici ? Elle était censée faire une ‘patrouille’ du côté d’un cimetière. Chose qui ne l’enchantait guère en passant… Ce genre de lieu, très peu pour elle. Heureusement que ‘ça’ a tout changé ses plans. Il risque d’être surpris en la voyant. C’est certain. D’habitude, elle l’attend bien sagement à la maison avec un repas amoureusement préparé.[….presque mangeable quoi] Sauf ce soir. Impossible de rester une seconde de plus entre quatre murs…
Mais bon sang ! Qu’est-ce qu’il fait ? Il est en retard ! Non. C’est elle qui est en avance… Respire Junko. Calme. Elle pourrait presque passer pour une folle qui s’est échappée d’un asile vu comment elle s’agite sur ce trottoir. Un lion en cage. Ce n’était pas une bonne idée. Si. Non. Bien sûr que si. Et la patience n’a jamais été une bonne amie pour la jeune femme. Alors elle marche pour évacuer cette chose qui bouillonne en elle. Pourquoi est-elle aussi stressée ?! Cela ne sert à rien. Tout se bouscule dans sa petite tête. Les mots. L’ordre dans lequel il faut les placer pour essayer d’avoir une belle et jolie phrase. Sauf que là, elle n’a qu’une seule envie : Hurler. Se contenir… Encore un peu. Rien que quelques minutes. Hiiiii Kyo’ !

Et la pluie tombe de plus en plus belle. Les gouttes fines deviennent grosses. A croire que les éléments vont s’allier contre elle. Il manquerait plus que ça qu’un orage éclate… Ou pire ! La jeune femme lâche un juron entre ses dents. Les mains dans ses poches, dont l’une tient fermement un objet moldu, elle commence à ne plus ressembler à grand chose. Qu’elle est belle notre sorcière ! D’habitude, elle est toujours habillée avec une certaine élégance. Même en habit de sorcier. Très glamour notre Madame McIan. Toujours. Sauf en ce début de soirée. C’est vieux jeans. Bottes en caoutchouc vert pelouse avec ses grosses fleurs blanches qui mordent sur le bas du pantalon. Un vieux pull gris de Kyo’ sur le dos, trois fois trop grand pour elle. Et les cheveux… Mon Dieu ! Pas le temps de se coiffer, ils volent tous autours de sa frimousse et commence à se plaquer dangereusement sur ses joues, ses épaules, le bas de ses reins, à cause de cette maudite flotte. Romantique ? Non. Tant pis ! A vrai dire, elle n’avait pas calculé le bon moment. Elle n’a jamais su d’ailleurs… Imprévisible. Ce côté n’a jamais déplu à son mari. Autant l’entretenir de temps à autre. Jun’ aime faire des surprises à son homme. L’entraîner dans des expériences délirantes pour casser un peu la routine. Mais ce soir… elle va battre tous les records. Enfin… Si Monsieur veut bien sortir…
Parfois, Junko s’arrête net en entendant des bruits de pas. Croyant qu’ils proviennent de la cours. Mais non. Des fausses alertes. Rien que des fausses alertes. Déception. Soupir. L’envie de rentrer la démange. Mais non ! Après de longues minutes interminables, elle décide enfin de se poser sur un banc, non loin de l’hôpital. Histoire de se calmer un peu.
Une main passe sur son visage pour enlever quelques mèches humides. Puis elle décide de passer le temps. Comment ? En répétant la scène qu’elle s’était imaginé une heure plutôt.
Elle s’assoit, comme si quelqu’un était en face d’elle. Les mains jointes sur ses genoux. La tête légèrement penchée sur la droite. Elle sourit au vide… Oui bon. Elle imagine Kyo’ hein. Vu d’extérieur… On peut la prendre pour une petite folle… Jun’ prend une profonde inspiration avant de se lancer…


-[Soupir]Kyo’. Il faut qu’on parle. Non … Non attends… Je recommence… Mon Ange. C’est mieux ! Voilà… Il faut que je te dise quelque chose de très très important… Non… Non… Il va avoir peur si je lui dit ça… Voyons voir…. Euh…. Mon Ange. Assis-toi. Non, reste debout ! Zut ! Je n’sais pas…. Comment te dire la chose que je dois te dire… [Petite pause avec une tape sur le front en prime] Junko ! T’es nulle de ché nulle ! ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoschiro McIan
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 63
Dédicasse : Médicomage
Date d'inscription : 07/10/2007

La Pensine
Gallions:
0/100  (0/100)
Patronus: Orque
Métier: Médicomage
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Lun 21 Jan - 19:32

Pâle fin de journée, la pluie battant sur la vitre, c'est glaciale et triste. Comme si le vent lui disait de ne pas quitter cette pièce. En réalité, le jeune Médicomage s'y risquerait bien. Les meilleurs moments sur son lieu de travail son ceux avec Calice, patiente de rêve, petite fille avec ses grands yeux bleus et sa chevelure blonde. Trop chou! Qui ne craqueraient pas sous ce regard en angélique, la gamine lui supplie de rester encore un peu. Même si Kyo veut rester ferme et catégorique il finit par craquer. La petite est maline et lui accro. Elle avec ces : "Tonton Chiro, apprend moi un autre truck moldu...", oui, Kyoschiro semble un peu trop compliquer à retenir pour elle à moins qu'elle à la flemme de l'appeler par son prénom en entière. Cela ne gène guère le garçon. Mise à part avec sa femme, il n'est jamais autant bavard, qui aurais cru que l'ex-Serdaigle puisse aligner autant de mots avec une seule personne. Calice est une petite hors du commun. La gamine lui tire encore une fois la blouse, elle ne veut pas qu'il parte c'est certain! Elle lui fait encore ces yeux " S'il te plait!", en prenant cet air triste, comédienne en plus. C'est pathétique, il restera dix minutes de plus que prévu. Une vraie chipie cette gamine, seulement il faut comme même pas qu'il tarde de trop. Il faut dire qu'avec ce temps ça ne fait pas plaisir de sortir, tant pis aujourd'hui, il transplanera! Dommage lui qui aime bien la marche à pied. Seulement Kyo à toujours eut cette phobie incontrôlable de l'eau, la pluie ne devrais rien lui faire en temps normal, mais ça lui porte la poisse de sortir quand il fait mauvais.
C'est dans un bisou claquant sur la joue que la petite dit au revoir à Kyoschiro, elle pense vivement à demain, dans des espoirs de beaux temps.
Le garçon lui sort son sourire d'en revoir, une fois sortit, il part en direction du deuxième couloir. Pour parler à cette infermière qui s'occupe de Calice, quelques petites recommandations soudaines de dernières minutes. Malgré les apparences la gamine est de plus en plus faible, son heure approche de plus en plus. Kyo a réellement du mal à ce faire à cette idée, considérer Calice comme une simple patiente qui ne tardera pas à partir. Un de ses jours il va déprimer, il aura que sa petite fée adorée pour le consoler. Le jeune McIan laisse l'infirmière partir, il marche en direction des vestiaires, le regard un peu sombre. C'est lui son docteur, il le sait, il ne reste plus beaucoup de temps pour la jeune blondinette, pourquoi se voile t il la face ? Il ne pas rien faire du tout... Peut-être qu'il n’aurait pas du accepter de s'occuper d'elle ? Non, il aurait beaucoup de chose à regretter... Que ce soit l'un ou l'autre pour les deux, c'était une seconde chance. Pensif, le jeune homme traine un peu dans le couloir, il reçoit un appel dans le couloir. Kyo se retourne sans un mot ni un sourire contrairement à son interlocuteur. Qui est exactement, son chef de service. C'est un niais de service, Kyo ne l'apprécie guère, enfin bon, on ne choisit pas réellement ses collègues et encore moins ses supérieurs. *soupir* Qu'est ce qui lui veut encore ? Il lui sourit cet idiot, et lui tape dans le dos, comme s'il était ami, pff... imbécile. Que va t il lui annoncer cette fois ci ? Ce type commence à parle des minutes qui semble des heures, truck qui servent à rien, seulement raconter sa vie. Kyo s'évite de faire une remarque pas très amical on va dire. Le bonhomme fini par en venir à ce qu'il voulait dire. En l'écoutant, Kyo fit une grimace dégouter, l'autre garde ce sourire niais. Quel stupide! Il veut que Kyo se concentre moins sur Calice, car elle va mourir bientôt donc en gros ça ne sert à rien de s'acharner. Cette infirmière est d'une stupidité! Les mots de ce gars le tue. Comme si la gamine n'était rien. Cet idiot fini par partir après un dégoût de Kyo bien ressentit, cette histoire n'est pas prêt de ce terminer là. Calice restera ça patiente, point barre. Il y a même pas lieu d'en discuter. Apres quelques minutes de retard pour quitter son service, le Médicomage sort en dehors de l'hôpital. Ouvrant cette objet moldu qu'il vénère, comment ça s'appelle ? Hm... le parapluie, a dieu les gouttes d'eau!! Gniark! Oui, il a changé d'avis. Il n'utilisera pas la magie pour rentrer cette histoire, lui demande de décompresser un peu. Toujours pensif, lui yeux sur le sol, fessant de son mieux pour éviter ces horribles flaques dégoutante. D'ailleurs en évitant une, levant les yeux il aperçut Junko, qui elle semble ne pas l'avoir vu. Tellement occuper à faire, on ne sait quoi!...
Le garçon est vraiment surprit de la voir ici, ce soir! C'est étrange d'ailleurs, il à l'impression qu'elle parle dans le vide. Hm... Il s'approche d'elle, une fois proche, il survint subitement en lui souriant. Quel plaisir de la voir! Elle est mouillée, mon dieu, la pauvre, c'est horrible d'être trempée... Kyo ne se l'imagine pas même dans ses pires cauchemars..! Il passe le parapluie au dessus de sa bien aimée.


- Hey! Ma fée... Hm.. Tu verrais, ta tête, ont dirais que tu as croisé le fer avec le capitaine crochet!...

Hm... Ouais, l'humour de Kyo le soir n'est pas terrible. Junko doit connaitre par cœur l'histoire de Peter Pan avec Kyoschiro, ouais, le garçon l'imagine toujours en fée clochette. Jolie, mignonne, douce et en même temps capricieuse et chiante... Hm..^^ Il reprit son sérieux doucement en observant la demoiselle avec plus de douceur. Stop, gros big buggg... Tuuut tut! Faillit oublier un truck vital le petit Kyo, il pose un petit bisou sur la joue de sa compagne. Ouais, il n’a pas envie de mourir jeune!

- Dis donc, jte manquer tant que ça!..

Fit il en souriant, c'est vrai ça, comment ce fait il, qu'elle soit là ? En plus elle attend dehors, la folle. Enfin c'est Junko, mais comme même. La pluie cesse subitement, seulement ce n’est pas pour ça qu'il va enlever ce magnifique parapluie protecteur des démons de la pluie. Bah ouais, si il le ferme, il va ce remettre à pleuvoir, c'est connu, il est pas fou, lui!..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-tomorrow.niceboards.net/arrivee-sur-le-forum-f1/kyo
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Lun 21 Jan - 23:59

…..Une demi-heure. Ou presque. Peu importe les minutes, l’impatience n’a pas de temps. Et la jeune femme sur le banc, visiblement, en a un peu marre d’attendre. Elle gesticule sur les lattes en bois. Se tapant parfois le front sous des regards abasourdis de quelques passants. Elle s’en contre-fiche à vrai dire ! Bon sang ! Et ces mots qui ne veulent pas sortir … Peut être que tout viendra naturellement ? Possible. Ce n’est pas faute d’essayer. Quelques minutes encore puis elle abandonne un peu. Une pause. La pluie l’a complètement trempée. Pourtant, elle avait choisi une place sous les branches d’un vieil arbre. Jun’ n’aime pas l’eau. Peut être pas autant que Kyo’. Mais se sentir humide, les vêtements collés à la peau…. Brrrrr…. Elle a déjà froid et puis, c’est super désagréable. Comme disait sa mère, à présent il faut prendre son mal en patience… Donc la jeune femme s’installe. Montant les pieds sur l’assise. Posant ses mains sur ses genoux, dont l’un a le jean troué. L’eau s’amuse à lui piquer directement la peau. Mais elle n’y prête pas plus attention que cela. Jun’ se déconnecte. Laissant ses pensées vagabonder vers l’hôpital. Vers son Kyo’. Se demandant qu’est-ce qui le retient. Peut être la jeune Calice. Sa patiente préférée. Un petit bout de gamine, qu’elle n’a pas eu l’honneur de rencontrer. Mais elle la connaît un peu. A travers les mots de son adorable mari. Il a toujours cette expression de bonheur quand il en parle. Quand il en rit. Elle espère tout simplement que cette fois, ce n’est pas grave. Qu’elle fait comme la plupart des soirs. Elle trouve ça trop chou. Ce n’est pas elle qui va lui reprocher de profiter de cette petite perle. Connaissant son état de santé, elle souhaite qu’il en profite le plus possible. On pense moins à la petite mort en souriant…

Et la pluie qui tombe, encore et encore… Cela ne va-t-il jamais s’arrêter ?! Junko lâche un profond soupir. Son stress semble être parti. Penser à autre chose la soulage. Comme penser à son Keiichi. Comme elle a été heureuse de le retrouver, quelques jours auparavant. Il a tellement changé. Il fait homme responsable et surtout, il avait l’air heureux. Rien ne pouvait lui faire plus plaisir. D’ailleurs, il faudra qu’elle l’invite ! Oui. C’est obligé. Elle passera dans son quartier pour s’inviter. Il ne pourra pas lui refuser un petit jus de citrouille. Et il doit être au courant aussi… Mais oui ! Quelle bonne idée. Un truc vient de lui traverser l’esprit. C’est clair pour elle. Et c’est décidé surtout. Avec ou sans le consentement de Kyo’. Kyo’ !! Vite. Il ne devrait plus tarder. Elle plonge sa petite main là où se situe l’objet pour le serrer d’avantage. Cela lui donne… du stress encore plus. La moue reprend sa place sur sa bouille de Fée. Ses joues gonflées et ses lèvres pincées poussées vers l’avant. Signe qu’elle allait commencer à parler quand soudain, l’intervention d’un parapluie et d’une ombre la fit sursauter. Ses prunelles se redressent lentement vers ce buste, remontent vers le bras pour ensuite se braquer sur le beau minois de… Kyo’ !! Ouf… Il lui aurait presque fait peur. Elle sourit en entendant sa blague. Comme toujours. Elle l’aime son humour un peu décalé. Ca fait parti de son charme.


-Non mais... C'est à cause de... Rien. ...J’ai oublié mon parapluie dans la précipitation…

Souffle-t-elle tout en se laissant embrasser la joue. Seulement la joue ! Quel radin. Il la voit la petite moue éphémère adorable. Capricieuse Madame McIan? Un chouilla… Puis elle quitta son banc tout en l’écoutant. Radieuse à présent qu’elle est avec lui. Elle en oublie même son état pathétique et sa longuuuuuuuuuuue attente. Bien sur qu’il lui a manqué ! Non mais quelle question. Les petits bras de la jeune femme se ferment à la taille de son compagnon pour se blottir contre lui. Que c’est long ces journées sans son homme. Elle redresse la tête doucement pour le regarder. Un baiser voler sur le menton… Toujours aussi petite la Miss. Souriante.

-Si tu m’as manqué ? Pas le moins du monde mon Ange… Bon. Peut être un petit peu beaucoup. Dis donc, tu es super en retard ce soir ! Je suppose que la cause est une petite demoiselle blondinette aux yeux de chipie ?

Elle connaît déjà la réponse mais en aucun cas, elle lui reprochera de rester avec Calice. Elle le respecte trop pour lui imposer des choses, des règles stupides. Et ce n’est pas Jun’ qui va être jalouse d’une enfant. D’ailleurs, l’objet qu’elle tient dans sa main, commence à la brûler. Oh, ce n’est que psychologique. C’est juste son subconscient qui la ramène au pourquoi du comment de sa présence ici… Ahem… Les choses vont être compliquées. Elle le pressent. Un regard à Kyo’ puis ses prunelles brunes dévient sur le truc en question qui dépasse de sa main gauche… Courage Jun’… Courage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoschiro McIan
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 63
Dédicasse : Médicomage
Date d'inscription : 07/10/2007

La Pensine
Gallions:
0/100  (0/100)
Patronus: Orque
Métier: Médicomage
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Mar 22 Jan - 19:51

Junko commence une phrase, Junko finit pas sa phrase... C'est marrant, elle le fait assez souvent. Quand viendra le jour, ou ces phrases seront complètes. Donc, il ne sera pas vraiment pourquoi, elle est venue jusqu’ici. Dommage, mais à vrai dire cela ne l'importe guère pour le moment, il est heureux de la voir, c'est tout. Même mouillée! Oublier son parapluie, sacrilège, comment peut elle "oublier" ça! Dans son cas, à lui, impossible d'oublier ce genre de chose. Mais revenons à nos tourtereaux... Heureusement lui à toute sa tête enfin façon de parler!
La pluie cesse, le vent continu sa lutte acharner. Hm... Ils ne vont peut-être pas rester longtemps dans le coin. Heureuse, Jun' se blottit contre lui, ce n’est pas qu'il va s'en plaindre mais elle est mouillée, il déteste ça. Il écoute ce qu'elle sans broncher une seule fois. Cependant avant de lui répondre, euh... à tout ça! Le jeune McIan s'empare délicatement de sa baguette, soufflant légèrement sur la pointe. Hm... Ne demander pas pourquoi! Il fini par fixer l'objet sur sa douce épouse et rapidement, elle se retrouve complètement sèche. Wah!!! C'est bien comme ça! Et puis elle aurait put tomber malade avec ce sale temps. Seulement avant de donner sa réponse verbale, il pousse un petit baiser tout doux tout gentil sur les lèvres soigneuses de sa femme. La voix plus clair et plus douce, il répond à sa compagne :
- Moi, tu m'as énormément manquer ma Fée, comme tout les jours.. !
De plus, Kyo n'est jamais rassurer quand Junko pars, avec le métier qu'elle fait, il a toujours peur pour elle à chaque secondes. Bien qu'il est accepter la voix qu'elle à prise, il à du mal à s'y faire, et il aura toujours du mal. Peu importe le temps... Les rayons du soleil sont revenus rapidement éblouir les yeux de Kyoschiro par ceux de la douce asiatique. Il sourit brièvement, heureux de revoir sa femme et en même temps baisse de morale pour la petite Calice, que Jun' met sur le tapis sans qu'il faire quoique ce soit! Kyo prend la main de sa femme, l'entrainant avec lui, il préfère marcher pour quitter un peu la place de l'hôpital. Gardant le parapluie au dessus d'eux au cas où! On n'est jamais trop prudent, comme lui avais dit une fois sa mère. Ouais, ...!

- Je m'attendais pas à te voir, sinon je serais peut-être sortit plus tôt!

Ou peut-être pas avec toute cette histoire, en effet, Calice la retenu, cette coquine, mais ce n’est pas la cause de ce gros retard. Cette dispute avec son chef de service, mais ça finira bien, Kyo n'est pas prêt d'abandonner la partie, c'est certain.


- ...

Il n'a pas très envie de parler de ça pour l'instant, il en parlera à son épouse mais pas tout de suite. C'est trop récent, dire que Calice n'a plus que quelques années où peut-être à vivre est trop dur pour l'instant. Les prévisions ne sont jamais exacte, et il aimerait plus que tout ce tromper, seulement cette gamine aussi mignonne qu'elle soit...on ne peut rien faire contre cette maladie même avec la magie. La loi de la nature est cruelle! Il préfère ne montrer que très peu son amertume, de plus, il à l'intuition... euh.. On va dire masculine, que Junko est venue pour autre chose que de le revoir. A vrai dire, cela ne l'étonnerais pas trop. Cherche à savoir, quoi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-tomorrow.niceboards.net/arrivee-sur-le-forum-f1/kyo
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Mer 23 Jan - 0:29

Perspicace le jeune homme. Il avait compris que la présence de sa femme à la sortie de son travail n’était pas anodin. Quoiqu’elle voulait vraiment le voir. Il lui manque terriblement la journée. Son métier d’Auror n’est pas de tout repos. Parfois, elle doit même s’absenter plusieurs jours pour suivre la trace de quelques mangemorts tenaces. Autant dire que les hiboux fonctionnent dans ses moments là. Alors quand elle est présente à Londres, elle n’aime pas être trop longtemps séparer de lui. De son petit rayon de soleil. Elle aime le surprendre. Lui faire…euh… de délicieux repas :/ Bref… revenons à nous amoureux. Sous le parapluie. La baguette pointée sur Junko pour la sécher. Qu’il est attentionné ce doux mari. Il pense à lui et à sa femme. Charmant ^^ Mais il se rattrape plutôt bien avec le baiser. Car elle était prête à grogner. Puis les mots qu’il enchaîne dans la foulée lui font oublier sa maladresse. Jun’ est à nouveau sur son nuage. D’ailleurs, depuis un fameux soir dans la salle commune des serdaigles, elle n’y est jamais redescendu. Il y a toujours des étoiles dans ses prunelles dès qu’elle le voit. Des battements de cœur violents quand elle le touche. Junko est toujours aussi éprise de lui. Voir plus. Main dans la main, Kyo’ l’entraîna dans une marche. Ce qui ne lui déplut pas. Déjà qu’elle n’aimait pas l’infirmerie à Poudlard alors un hôpital… L’éloignement n’est pas de refus. Aussi bien pour elle que pour lui. Calice doit être dans ses pensées. Comme chaque soir. Mais elle ne dira rien de plus sur la blondinette. Elle a autre chose en tête. Le couple poursuit la balade. Marchant sur le vieux pont pour piétons. C’est un endroit romantique qu’affectionne Junko. Il y a la Tamise qui passe dessous. Ou du moins, un tout petit bout du fleuve. C’est charmant.
Silencieuse depuis de bonnes minutes, elle l’avait écouté attentivement. Bien entendu qu’il ne s’attendait pas à la voir. Elle-même ne pensait pas être là. Disons qu’elle avait imaginé sa soirée autrement. Rhalala… Le moment de se lancer est proche. Elle sert la main masculine dans la sienne plus fortement, la seconde tient toujours l’objet fermement. Et cette maudite voix qui lui répète sans cesse dans sa tête ‘Vas-y ! C’est le moment. Attaque !’ Pff ! Chut. Jun’ ravale un peu de son stress et s’immobilise au milieu du pont. Sa main lâche doucement celle de son mari pour rejoindre la seconde sous son menton. Tenant le truc, comme si c’était quelque chose de précieux. Les prunelles rivées sur le bout de ses bottes en caoutchouc, Junko prend une profonde inspiration avant de lancer quelques mots un brin murmurer…


-…Attends. Il faut qu’on… que… je… Zut ! Mince ! Kyo’ je… je…. Tu… nous… Non rien…Enfin.. T’as compris ? Bon. On rentre…


Pa-thé-ti-que… Elle se tape une fois de plus son front avant de grogner des insultes contre elle-même à faible voix. Cruche ! Gourde ! Nouille ! Idiote ! Il va rien comprendre le pauvre ! Même pas capable de dire une phrase toute simple. Et que faire à présent ? Bah elle fonce droit devant sans prendre la peine de le regarder. Il doit avoir des yeux gros comme ça O_O. Et il a raison… Junko n’a jamais su terminer une phrase… Une fois de plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoschiro McIan
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 63
Dédicasse : Médicomage
Date d'inscription : 07/10/2007

La Pensine
Gallions:
0/100  (0/100)
Patronus: Orque
Métier: Médicomage
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Mer 23 Jan - 23:22

L’énervement certainement caché très profondément, il pourrait penser à Calice, seulement son esprit rester bloquer. Quoique Junko prépare cela ne le percute pas vraiment pour le moment, pourtant il ne souhaite pas rester indifférent. Il est juste choqué par les quinze minutes précédentes, comment peut on faire ça à une gamine ? C’est pathétique ! Ils s’en foutent de son sort, elle va mourir, bon pas grave, tout le monde meurt un jour ou l’autre. Faire que ces derniers instants seront les meilleurs, compte beaucoup pour Kyoschiro. Maintenant qu’il y songe pendant ces quelques secondes d’égarement, lui et Calice, n’ont jamais parlé du jour ou elle fera son grand voyage. Il est pathétique !... Se croit-il assez fort pour surmonter encore une fois la mort d’une personne ? Il le savait pourtant il s’est attacher à elle. L’éloignement à l’hôpital, le détache de cette « connexion », il a fui… C’est ça, il est lâche..Pathétique, ce soir ! Ce ne sera qu’une fois de plus parmi de nombreuses. S’insultant inconsciemment !
Les pensées s’égarent et fini la bousculade, les yeux roulant soudainement en direction de Junko. C’est bizarre, il ne tient plus la main féminine, Ah ! Mon dieu, Horreur, elle à disparue… Ou est ma Fée ?!... Normal tellement belle et intelligente, tout monde veut me la piquer ! Gniark, elle est à mouah. Kyo lève les yeux soudainement, Jun’ arrêter devant lui. Faut qu’il arrête la caféine. Le garçon pose comme même un regard inquiet, qu’est ce qui lui prend de s’arrêter ? Comme ça, sans rien dire ? Non, Stop, non, ne me dite pas, qu’elle lui parler quand il marcher et qu’il à rien écouter parce que il était dans ses pensées. Amen ! Faite que non, je n’ai pas envie de mourir jeune enfin Kyoschiro… Toute timide ou peut-être gêné, elle regarde ses bottes. Mince, il à paniquer pour rien ! Arf ! C’est dur la vie de couple… Le décryptage est vraiment difficile cette fois, qu’est ce qu’il s’est passé ? Entre ce matin et ce soir… Jun’ n’est pas naturelle ! Hm… Voilà, qu’elle se met à parler enfin façon de parler, celui qui comprend ce charabilla… bref ! Le jeune sorcier observe sa femme, un peu sceptique. « J’ai rien comprit là, tu ne veux pas me la refaire… » Ça doit être un nouveau code féminin, elles s’inventent des trucks des fois, juste histoire de mettre les hommes dans l’embarra. Jun’ se met à s’insulter elle-même trop bas pour que le garçon puisse réellement faire attention, le « On rentre… » Le percute encore un peu. La jeune femme passe devant pour fuir quelque chose, on dirait. Mwais, il s’est pourtant bien coiffé ce matin !
Sans réfléchir, il rattrape Jun’ par le poignet… * Temps d’arrêt, avant de trouver une réponse*


- Heu… Je croit que…euuuh.. Je n’ai pas saisit un truck, tu ne veux pas me réexpliquer ! S’il te plait, ma p’tit fée…

Quel boulet ! A croire, que sa femme le terrorise, bref ! Kyoschiro sourit bêtement, ce n’est pas de sa faute, c’est Junko, elle n’est pas assez clair dans ses explications et en plus elle ne finit pas ses phrases. Il relâche le poignet de la demoiselle sans s’en rendre compte. Cette journée est émotive, est le jeune homme est dans l’intuition que ce n’est pas terminer. Le regard caché de sa femme peut signifier bien des choses…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-tomorrow.niceboards.net/arrivee-sur-le-forum-f1/kyo
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Jeu 24 Jan - 2:19

C’est dur la vie de couple ? Oh que oui. Et ce n’est que le début. Tout est prometteur chez les McIan. Disons que ces amoureux ne sont pas comme Monsieur et Madame tout le monde. Sorciers et moldus confondus. Et c’est un plus ! Il faut parfois un brin de fantaisie pour faire battre de plus belle deux cœurs. Deux âmes. C’est ça, l’amour avec un grand A.
Mais revenons quelques minutes sur les pensées de Kyo’. Pourquoi ne veut-il pas en parler tout simplement avec sa femme ? C’est une forte pression de vouloir s’occuper d’un petit être comme Calice. Comment ne pas s’attacher à un enfant ? C’est impossible. Il devrait parler de cette dispute avec Junko. Elle sera toujours là pour l’épauler. Le soutenir. Et se glisser dans la chambre de cette abruti de chef de service pour lui expliquer la vie à sa manière… Euh non. Elle n’irait pas jusque là sans le consentement de son mari ^^. C’est vraiment dommage que cette prise de tête a eu lieu le jour J. Jun’ n’est pas super concentrée sur son Kyo’ d’amour à 100%. Enfin si… mais pour une tout autre chose… Alors quand il l’a stoppa dans sa lancée, elle eut comme un vertige. La fin est proche… Le dénouement arrive… Et cette voix qui est toujours présente dans sa tête des ‘Vas-y, c’est le moment.. Attaque !’ Elle n’a plus d’autres choix que de… tout lui avouer. Là. Maintenant. Ici même. Hiiiiiiii ! En plus il est trop chou. Il sait comment la prendre avec ces mots doux. Impossible de fuir. De résister. Elle eut un bref sourire quand il lui dit qu’il n’a pas comprit. Quoi de plus normal ! Elle n’a rien dit. Il serait peut être temps qu’elle fasse des efforts non ? Allé Junko. Courage !
Résumons. La nuit sans pluie avec un peu de vent. Deux silhouettes immobiles en plein milieu d’un joli pont. Un Homme sous son parapluie. Sa femme dos à lui. L’endroit est romantique, parfait pour lui annoncer la suite. Jun’ n’a pas rêvé mieux comme décor.
Donc elle se bouge. Rassemblant le peu de courage qui lui reste pour l’affronter… Comment va-t-il le prendre ? Elle ne le sait pas vraiment. Ils en avaient parlés, comme la plupart des couples mais sans penser que cela arriverait maintenant. Elle sert son espèce de…de….de…crayon dans sa main gauche avant de redresser la tête pour lui faire face. La bouille déterminée. Prête à cracher le morceau. Elle le fixe quelques secondes. Le dévisageant avec insistance, pensant qu’il arriverait à lire la réponse dans le fond de ses prunelles. Stupide ! Il n’est pas clair-voyant. Une petite moue adorable vient lui tordre son minois. Un soupir. Faut qu’elle agisse. Et vite ! Alors elle glisse son crayon dans sa poche arrière de son jeans pour ensuite remonter ses manches. Que le spectacle commence !


-…D’accord. Tu mérites des explications. T’as le droit de savoir après tout… Difficile de faire autrement de toute façon. [Cruche ! Nouille ! Idiote !] Kyo’… Je…. Je…. Je.... Tu aimes les mimes ?

Paf ! Elle a envie de se baffer elle-même pour le coup. Et sans rajouter quoique se soit, le petit bout de femme commence à s’agiter. Premier mime : Elle fait semblant de vomir. Chose qui lui arrive tout les matins. Mais vu la tête de son homme, elle décide de passer au suivant. Second mime : Trop compliquer à décrire et à faire comprendre. Elle abandonne en faisant une petite courbette de politesse…

-Il ne compte pas celui là.

Et le dernier. The Best ! Jun’ se met de profil et, à l’aide de ses petites mains, fait un ventre bien gros et rond, se gonflant les joues, en espérant être le plus explicite que possible…. Il le voit sa bouille pleine de détresse ? Et l’espoir dans le fond de ses yeux ‘Mon Dieu, faite qu’il comprenne !’ Elle reprend une position normal. N’osant le regarder cette fois. Puis, dans un ultime geste, elle lui tend le fameux teste de grossesse qu’elle tenait depuis le début…. Timide. On dirait une enfant qui tend un bulletin de notes à son père. Halala… Et dire que c’était si simple. Pourquoi elle s’est embarqué dans un truc aussi compliqué !
Ahem… La jeune femme s’éclaircit la voix pour lui murmurer ENFIN une explication juste et clair … du moins pour elle.


-Un trait négatif. Deux traits positifs. … Si je sais bien lire, il y a deux traits…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoschiro McIan
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 63
Dédicasse : Médicomage
Date d'inscription : 07/10/2007

La Pensine
Gallions:
0/100  (0/100)
Patronus: Orque
Métier: Médicomage
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Jeu 24 Jan - 14:44

Pourquoi ne pas en parler à sa femme ? Il juge seulement que ce n’est pas le moment ni vraiment le lieu... Il le fera, un peu plus tard, mais il le fera, espérons seulement qu'il ne désespère pas entre temps. Quel idiot de garçon, complètement naïf, que croyait-il ? Que Calice allé être soigné du jour au lendemain... Plus il avant, et parfois il à l'impression que sa vie est remplie de mort, certaines n'était pas prévue comme celle de son père ou encore Jason. Certaines comme Calice sont connu à l'avance... Quel est le meilleur choix! Choix n'est pas vraiment le mot... Kyoschiro à toujours était persuader que les mauvais mérite la mort, Jason, méritait de mourir, maintenant qu'il à grandit, il se méprise... Seulement maintenant il doit vivre avec ce poids, d'être responsable d'une vie en moins. C'est glauque et pathétique!... Et il a nullement l'intention de menacer son chef de service..hm... il a des manières comme même enfin du moins maintenant. La façon de penser de Kyoschiro à nettement changer depuis son adolescence, bien qu'il reste un peu le même.
Cependant revenons à cette drôle de fée, qui fait des siennes... Hm... C'est pourtant pas très compliquer, Kyo ne va pas la manger. Roh! Elle devrait avoir un peu confiance en lui maintenant!... La gamine se plante devant lui, ça se voit qu'elle n'est pas du tout à l'aise. Voyons chéri, ça fait déjà deux belles années, tu peux tout me dire... Hm!
Kyoschiro écoute la demoiselle quand elle se mit à ouvrir la bouche pour quelques mots. Droit de savoir ?!... My God! Qu'est ce qu'il ce passe ? Elle à l'air sérieuse tout d'un coup, enfin pendant deux secondes... "Tu aimes les mîmes..?" Alors là, que dire, à part un bête et stupide "oui". Lui qui commencer à la prendre au sérieux, il à l'impression qu'elle cherche à le faire tourner en bourrique ce soir. No comment! Jun' se met à faire on ne sait quoi, et en plus, elle appelle ça des mîmes... En faite c'est quoi ça ? Des mîmes, j'avais entendu parler... Mince! il à oublier son dictionnaire moldu à la maison. Tant pis, on va faire semblant de comprendre... Enfin là, Junko fait des gestes bizarres, Kyo arque un sourcil doucement sans rien dire. Ouais, il y a rien n’à dire! Jun' à tout le temps des idées bizarre enfin il ne va pas lui en vouloir... ça fait parti de son charme! Elle s'arrête soudainement, dommage, c'était bizarre mais amusant d'être le petit sourire interloquer de Kyo, n'a pas du passer inaperçu. "Il ne compte pas, celui là!", ouais, si tu veux ma fée... Mais j'ai pas du tout comprit pourquoi tu t'agite comme ça. C'est peut-être une nouvelle dance moldu, hm... Kyo l'aurais bien accompagné, mais bon, lui et la danse, et en plus c'est assez la honte cette danse là. Quel est courageuse sa femme! Faudra qu'il se souvienne de cette dance qui s'appelle mîmes... Drôle de nom! Junko remit encore ça, avec d'autre geste... Ouais, bah l'art moldu est très étrange des fois. On se demande ou ils vont cherche tout ça. Puis d'un coup elle s'arrête encore, ça va encore durer longtemps, ce n’est pas qu'il s'ennui... mais avec cette journée, il est fatigué.
Sa femme fini par lui planter un drôle de machin, enfin un truck moldu, quoi! devant les yeux. Elle parle de traits maintenant, bah oui, il les voit, il n’est pas encore devenu aveugle...! Hm!..
Kyoschiro sourit doucement en regardant sa femme, la pauvre, elle à du croire pendant deux secondes qu'il avait enfin comprit.


- Génial, ...Alors c'est ça que les moldus appellent thermomètre... Hein ? C'est ça! Ou tu la trouver ?

Le garçon fut moins sur de lui en voyant le regard de sa femme. Bon! Ce n’est pas de sa faute, il comprend rien du tout ce soir. Entre cette dance 'mîmes" et puis ce machin qui ressemble à crayon moldus... Vous comprenez quelque chose vous ?!... Les femmes compliquent la vie des hommes pour rien! Hm!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-tomorrow.niceboards.net/arrivee-sur-le-forum-f1/kyo
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Ven 25 Jan - 1:45

C’est vrai que c’est délicat de parler de la blondinette. Il faut pour cela un bon moment. Un bon endroit. Une bonne écoute. Hors, ce soir là, aucun de ses critères est retenu. Du moins, pour expliquer clairement à sa femme son angoisse pour la vie de la petite fille et de la dispute avec son chef de service. C’est tout de même étrange. Kyo’ est devenu quelqu’un de gentil. Aimable. Sa façon de penser a changé, en bien. Ce qui n’est pas vraiment le cas de son p’tit bout de femme. Elle est toujours aussi douce. Drôle. Souriante. Mais une fois qu’elle enfile son habit d’ Auror, la jeune femme change complètement. Elle est presque sans pitié. Presque, car elle a toujours sa conscience. Bonne conscience. Elle évite ainsi les exécutions sans permission. Enfin bon… de là qu’elle menace le chef de son époux. Non. Il y a certaines limites. Et des manières. Parfaitement. Mais ne nous écartons pas du sujet principal. Notre couple. Charmant. Et leur attitude carrément décalée. Un homme qui ne comprend rien à rien aux objets moldus. Et sa femme, qui ne sait pas s’exprimer sans faire des danses de mimes. Ou cela va-t-il mener ?

Sur un pont. Toujours le même. Où un lourd silence règne. Kyo’ vient tout juste de balancer sa phrase. Croyant bien faire. Mais il a bien remarqué le regard de Junko. Un regard qui dit clairement ‘Non mais je rêve ! Hé mon cœur, t’as encore rien compris’. Mais c’est de sa faute aussi. Pourquoi elle ne dit pas les choses clairement au lieu de passer par des objets qu’il n’a jamais vu ou des mimes complètement ridicules. Il y a de quoi rire franchement ! Heureusement pour eux, le petit pont est désert. Bref, le test est toujours planté sous le nez de Kyo’. Tenu par deux petites mains à présent tremblantes. Il lui faut quelques minutes à la miss avant de retrouver ses esprits et son calme. Non mais… Un thermomètre ! Un thermomètre ! Elle va lui montrer ce que c’est qu’un vrai thermomètre et où on le met >< Elle est partagée entre l’envie de rire et l’envie d’hurler. Pourquoi c’est si compliqué ? Bien sur qu’elle a confiance en lui. Une confiance aveugle. Deux ans de bonheur à ses côtés. Elle est totalement heureuse. Mais Jun’ n’a jamais été très douée pour dire les choses. Surtout cette ‘chose’. ‘Soupir’. Il est temps qu’elle passe à la vitesse supérieure. Sans chichi. Sans bille de clown. Elle baisse le test lentement pour le garder que dans une seule main. Et sans un mot de plus, elle fait quelques pas vers lui. Silencieuse. Sans le lâcher du regard. Il y a quelque chose qu’elle tient absolument à lui dire. Ce soir. Là. Tout de suite. Alors elle cesse de penser et vient s’immobiliser à quelques centimètres de son petit homme. La main libre, délicate, vient prendre sa jumelle masculine pour la poser à plat et en douceur, sur son petit ventre féminin. Junko sourit. Les prunelles alors braquées dans les siennes. C’est fou la force que cela lui donne à chaque fois. Avec son regard, elle pourrait déplacer des montagnes. Et avouer des choses inavouables. Le sourire qu’elle lui offre est tellement… rayonnant. Ha ! Ce n’est pas si difficile que ça finalement. Il suffisait qu’elle se plonge dans le brun de ses yeux.


-…Tu ne le sens pas encore mais là. Juste là. Il y a un petit bout de nous deux qui est en train de s’épanouir. [Elle se pince doucement les lèvres l’une contre l’autre avant de poursuivre, la voix faible et tellement douce] Kyo’… Tu vas être papa.

On passe du rire aux larmes. L’émotion est trop forte pour elle. Impossible de contenir les petites larmes qui s’échappent de ses yeux. Des perles de joie ! C’est si beau de le dire tout simplement. C’est complètement magique. Elle caresse doucement la main de son mari sans cesser de sourire… Elle l’aime tellement son petit Ange…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoschiro McIan
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 63
Dédicasse : Médicomage
Date d'inscription : 07/10/2007

La Pensine
Gallions:
0/100  (0/100)
Patronus: Orque
Métier: Médicomage
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Dim 27 Jan - 18:39

Le regard de sa femme est toujours aussi expressif, comme le jour ou il l'a demandé en mariage. *P'tite pause* Excellent, souvenir! Quoique, le jeune homme à eut du mal à convaincre le papa de la demoiselle... Sinon le jour ou c'est Kyoschiro qui à fait cramer le repas, mais là, ce n'était pas sa faute. Les accidents ça arrive à tout le monde. Sauf Jun', elle c'est continuelle... Bref! Revenons à ce fameux regard que lance Miss McIan, ça veut dire, quoi ça ? Il a surment dit encore une bêtise. Une de plus ou de moins, au fond ça change, quoi ?!.. Il aurait pourtant juré que c'était bien cet objet là, lui qui à étudier la médecine moldu... Hm! Mais c'est vrai que ça pas tout à fait la même forme, enfin si, euh.. Non! Le garçon à beau réfléchir, il ne s'en souvient pas... Mince, il y a plus qu'à replonger son nez dans les livres. Ce n'est pas trop un problème pour notre ex-Serdaigle. Junko, à toujours ce regard à s'arracher les cheveux. * Soupir intérieur * Cette fois il n'arrive pas à comprendre, qu'est ce qui arrive à sa princesse ? Ça aurait put finir drôlement, mais l'envie de rire du jeune homme s'est envolée très loin de ce pont. Attend, j'ai dit pont... Tic Tac Tic Tac... Tilt! Rah! Quelle horreur!! Au-dessus de l'eau, bon espérons que ce soit solide. Le temps de réaction du médicomage est légèrement perturber en soirée. Encore, quand il cherche à comprend la signification de toute cette scène. Restant inerte devant Junko, elle semble chercher quelque chose ou au contraire déterminée à une futur action. L'Eurasien ne sait pas s'il doit être content ou inquiet. Les deux peut-être bien!
L'impression d'une éternité mais seulement quelques secondes s'écoulent... Entre le moment ou Jun' à finit de faire son cirque et l'instant ou elle s'arrête brusquement devant lui. A ce moment là, il envie de lui dire, "Alors, on rentre ou pas ?", Regrettant un peu de l'avoir retenu tout à l'heure. La fin de journée qu'il à passé là rendu amer, plus les minutes passent, plus il se rend compte de sa position dans l'histoire de Calice que ce soit en tant que Médicomage ou "pseudo père". Honteuse, il n’avait encore jamais réfléchit à la fin de la petite…
La petite fée s’avance vers lui brusquement, juste au moment ou il à commencer à ouvrir la bouche pour dire quelque chose. Il la referme doucement, curieux de savoir, savoir ce que Jun’ prépare. C’est étrange, c’est sa femme, mais elle est tellement imprévisible, elle sort de ces trucks des fois, je ne vous laisse même pas l’imaginer… Hm ! * soupir * Cependant là, il est inquiet, pourquoi elle se tait soudainement ? Silencieuse, la Japonaise lui saisit la main dans une grande douceur… Le jeune homme ne dit pas un mot, il a l’impression d’être présent sans l’être, un simple observateur… La demoiselle ne le lâche pas du regard, lui non plus, jusqu’à ce qu’elle pose la main masculine sur son ventre. Les yeux du garçon se baissent légèrement sur le petit ventre de sa bien aimée, pour rapidement revenir dans les perles de Jun’. Elle lui sourit… Han ! Il à toujours du mal à comprendre, pourquoi, elle ne exprime pas avec des mots comme tout le monde ?… Le cœur battant, les perles de la demoiselle rayonnantes. Elle entre ouvre la bouche, que va t elle faire ou dire ?… Après ces agissements récents difficiles de deviner ou, comprendre quelque chose. Silencieux, Kyo, l’écoute. Elle parle en douceur et avec amour. Les mots de sa fée résonnent doucement dans sa tête, « Kyo’… Tu vas être papa. », La phrase rebondit, s’allonge dure des heures ou ce qui semble être des heures… La réalité est si soudainement. Il en n’a pas beaucoup parlé avec elle, pourtant il en n’a très souvent rêvé… Silencieux, figer dans les yeux de sa femme, d’un air de gamin perdu.
Ce sourire, cette caresse… Le futur père, ne sait pas retenir son émotion. Il détache sa main du ventre de la demoiselle, pour embrasser sa fée si soudainement et la serrer dans ses bras. Des petites larmes joyeuses aux creux des yeux…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-tomorrow.niceboards.net/arrivee-sur-le-forum-f1/kyo
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Mar 29 Jan - 13:04

Wow. On peut dire qu’ils auront mit du temps pour se comprendre ces deux là. En même temps, Kyo’ a fait de son mieux pour déchiffrer les gestes et regards ambigu de sa jeune épouse. Tout aurait pu être simple si elle l’avait annoncé directement au lieu de passer par des choses ridicules. Jun’ et sa façon de s’exprimer…Et ce n’est que le début. A moins qu’avec les années, elle s’améliore. Bon, le principal, c’est qu’il soit au courant non ?
Mais revenons à ce pont. Solide pont. Il en a vu des pieds sans pour autant s’écrouler. Mais il est vrai qu’avec la chance qu’ils ont… Le bonheur n’arrive jamais sans un malheur. Rha non. Chut. Ne portons pas la poisse. Car en ce moment même, deux rayons de soleil s’enlacent sous un parapluie. Junko est la plus heureuse des femmes. Vu le baiser et l’étreinte qu’il lui offre, ça signifie qu’il est heureux aussi. Pourquoi a-t-elle douté ? Quelle cruche. Il est son mari. Pourtant, cette peur n’était pas anodine. La présence de Calice dans le couple y est pour quelque chose. Elle avait peut être crains qu’il refuse pour le moment son rôle de père. Trop préoccupé par sa jeune patiente…’faible soupir’ Jun’ se sert d’avantage contre lui. Frottant doucement sa joue sur ce buste masculin qu’elle connaît si bien. Ecoutant les battements de son cœur. Un doux sourire à ses lèvres. Des étoiles dans le brun de ses prunelles. Puis cette drôle de pensée finit par s’évaporer aussi vite qu’elle est venue.


-…Je t’aime Kyo’.

Souffle finalement le p’tit bout de femme qui a redressé son minois d’ange pour le regarder tendrement. Un faible sourire tout mimi en cadeau. Son Ange va être papa. Trop chou. J’espère qu’il est prêt moralement car la petite Junko n’a pas fini de le harceler avec ses envies. Ses changements d’humeur et de corps. Une grossesse, ce n’est pas rien pour un couple. On ne peut pas dire que pour le moment, elle soit réellement malade. Juste des nausées le matin. Sans plus. En revanche, elle est dégoûtée des cerises ! Si si. Rien que d’en voir une, ça lui donne une envie de vomir incontrôlable. En clair, ça promet. Bref. Une main délicate glisse pour chercher sa jumelle masculine. Une bise est volée à moitié sur les lèvres et le menton de Kyo’. Jun’ se détache de lui pour se mettre à ses côtés. Prête à reprendre le chemin de la maison. Ils auront tout le temps de discuter de cette petite merveille. Puis des nuages se forment au-dessus des toits. Le vent commence à se lever légèrement. Une goutte. Une seconde. Encore une… La pluie étend son manteau de flotte à nouveau. Poussant les deux futurs parents à rentrer. Hm ? Vraiment. Junko reste pourtant immobile sous le parapluie. Accrochée à la main de son mari. Elle le dévisage avec une douceur infinie. Quelques secondes s’écroulent avant qu’elle ne prenne enfin la parole…

-Je suis désolée d’avoir mis tout ce temps pour te le dire… C’était complètement stupide. Des mimes… Je suis ridicule. Et toi qui ne comprenais rien. Je ne t’en veux pas. C’est même normal. Et le coup du thermomètre… [Petit rire] Excuse-moi mais là… C’était trop fort. C’est un test de grossesse ! Tu sais bien, non ? Les histoires de traits et tout et tout. [Elle l’agite le fameux objet comme s’il s’agissait de sa baguette puis elle le glisse à nouveau dans sa poche] Bref. Tout ceci n’a plus vraiment d’importance, tout ce que je souhaite, c’est que tu sois heureux… [Petit pause] Es-tu heureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoschiro McIan
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 63
Dédicasse : Médicomage
Date d'inscription : 07/10/2007

La Pensine
Gallions:
0/100  (0/100)
Patronus: Orque
Métier: Médicomage
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Mer 30 Jan - 21:17

Cette étrange sensation, des picotements... Jun' ne pouvais pas lui offrir plus beau cadeau, dommage!... Dommage que ce soit ce soir là, précisément, il aurait voulut profiter pleinement de cet instant de bonheur sans penser à "elle". Calice, la fille qu'il n'aura jamais, le petite blondinette perdue... S'il avait pu, Kyo aurais adopté cette gamine! Le destin semble être mauvais avec elle, pourquoi ? Lui ne mériter pas forcément et pourtant... Son destin à était tracé par sa famille bien avant sa naissance et pourtant ça s'est pas fait, heureusement, il aurait bien put rencontrer Junko dans d'autre circonstance... Si ça c'était passé comme ça, cependant le monde est fait de pleins de si.. Ça pourrait durer longtemps, dans le cas de Calice, les "si" ne dureront qu'après quelques semaines, ou mois, c'est tout!
L'étreinte avec sa jeune épouse, l'apaise en même temps, bien qu'au début ce n'était pas le but. Bien entendu, il est heureux de ce qu'ils leurs arrive, Kyo à toujours souhaiter remplir ce rôle avec la jeune auror c'est encore mieux. Il sait très bien ce que ça signifie, tout ce que cela implique... Cependant pour le moment, il ne pense pas à cela! Ça viendra, plus tard! Le câlin reste tendre bien qu'il ne dure que peut de temps. Jun' les offres les mots sacré, les yeux levés vers lui. Un sourire! Petits bisous par ci par là! Mignonne petite Fée, il a de la chance. Sans elle, il ne serait pas grand chose. Petite miss' se place à côté de lui, il la regarde sans rien dire sauf offrir ce doux sourire à son épouse. La pluie refait des siennes, restant un peu prés douce... Le médicomage n'hésite pas à partager cet abri avec sa Fée. Pont solide, certes, il n'est pas prêt de s'écrouler... Hm! L'eau, à comme même beaucoup monter depuis la forte pluie. Kyoschiro sera rassuré de quitter ce lieu, ça tombe bien, il commence vraiment à faire frais, il est bien temps de rentrer. Une fois au chaud et le ventre plein, ils pourront tous deux parlers pleinement. Enfin, c'est Kyo qui fera le repas, parce qu'il à pas envie de manger cramer... Hm...! Son épouse s'approche à sa main, immobile elle commence à parler soudainement...
Des excuses, un peu bizarre pour ce genre de situation. C'est sur, ni l'un ni l'autre était fins. C'était du gros n'importe quoi. Ça promet! Espérons qu'ils muriront assez vite, sinon pauvre gamin.. ! Sa femme lui explique dans la foulée que le thermomètre n'était rien d'autre qu'un test de grossesse. Le jeune homme regarde sa femme avec un mine est abattu. Mince! Un test de grossesse, encore heureux que le ridicule ne tue pas! La honte franchement, il pire, c'est qu'il vient de rappeler et aussi la différence entre les deux. Faut vraiment de la volonté pour sortir un truck pareil, aussi quel idée elle à de faire sa à la moldu... Hm... Faut dire aussi que chez les McIan, c'est la mode moldu. Kyo est lui même attiré par ça depuis toujours, même s'il à du mal encore à s'adapter à certaines choses, pour un gamin qui a vécu qu'avec des soit disant "sangs purs" pas évident. L'ex-Serdaigle fini par faire un faible hochement de tête, trop honteux pour l'avouer complètement. Il se retiendra la prochaine fois avant de dire une bêtise! Un sourire fidèle et doux se dessine sur les lèvres du garçon, bien sur, qu'il est heureux, quel question! Plus que tout au monde! L'eurasien lève la main féminine qu'il tient dans la sienne, et il la baise en doucement... Il la regarde, petit clin d'œil! Exquise cette petite fée comme toujours...


- Comment ne pas l'être!...

C'est impossible, évidement!... Il porte son regard dans cette ruelle puis dévisage à nouveau sa belle en douceur. Il faudrait qu'ils s'y mètrent à rentré, à ce rythme là, ils sont bons pour affronter la tempête. Tu parle, il tombe trois gouttes, pour Kyoschiro c'est une tempête!...

- Tu préfère rentrée par la méthode traditionnelle des moldus ou par la voie express...!

Façon de dire, "on rentre chérie, je n’ai pas envie de mouillé ma frimousse!". Bien sur, il espère de tout cœur que son épouse choisira comme option, le transplanage. Il aurait du rajouter "j'ai pas envie que tu prenne froid"... Hm..! Bah c'est vrai en plus, c'est marrant d'avoir une femme malade. Après ça grogne et ça râle! Mon dieu, quoique ça n'a pas besoin d'être malade pour le faire... Patient d'une réponse simple est rapide de sa petite fée!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-tomorrow.niceboards.net/arrivee-sur-le-forum-f1/kyo
Junko lvlcIan
Auror

Auror
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/12/2007

La Pensine
Gallions:
100/100  (100/100)
Patronus: Libellule
Métier: Auror
MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   Ven 1 Fév - 12:45

Oui. Ce n’était visiblement pas le bon moment pour lui apprendre cette nouvelle. Kyo’ n’a pas vraiment réagit comme elle l’espérait. Il doit sans doute avoir des préoccupations plein la tête. Notamment la jeune Calice. Elle le savait pourtant que dès qu’il quitte son lieu de travail, il pense directement à sa jeune protégée. Comment lui en vouloir ? Impossible. C’est humain de s’inquiéter. Comment savoir si elle passera bien la nuit. Ca doit être une torture de la laisser chaque soir…Pourquoi elle n’y a pas pensé plutôt ? Baka Junko. Elle aurait du le garder pour elle. Encore un peu… Déçue ? Un peu. Mais elle ne lui dira rien. Il a déjà la tête bien occupée en ce moment. Même si son sourire a perdu un peu de son éclat, elle restera une épouse attentive et douce pour son adorable petit Ange. De plus, il commence à se faire tard. La pluie tombe de plus belle. Malgré la protection du parapluie, Kyo’ ne doit pas faire son fier. Sachant qu’il déteste plus que tout d’être mouillé et de rester sur un pont. Jun’ veut que son ‘calvaire’ se termine. Puis il doit être épuisé. La main dans la sienne, elle commence à l’emmener hors de ce pont. La maison lui manque aussi. Sa chaleur. Il est temps de rentrer oui. Mais pas à la manière Moldu. Trop longue. Vu le temps. Vu les aveux. Il est préférable de transplaner. Quelques pas. Lents. Elle se décide enfin à desserrer les lèvres…

-Par la voix express. C’est plus rapide.

Murmure la jeune femme qui fixe l’horizon sans vraiment le regarder. Sa bonne humeur ? Envolé. Il ne faut pas lui en vouloir. Les changements d’humeur chez une future maman, sont très courant. Puis elle aussi a ses petits tracas. Mais… mais elle était si contente de lui dire… Pourquoi n’a-t-il rien dit ? Pourquoi… Il n’en veut pas ? Stupide Jun’. La voilà qui continue à se torturer l’esprit. L’étreinte est sans doute pour lui, une preuve suffisante pour lui dire qu’il est heureux. Et il lui a confirmé ! Alors pourquoi cette tristesse ? Ca lui pèse sur ses épaules…C’est son nouvel état qui lui fait ça. Elle va tout le temps être lunatique pendant neuf mois ? Oh my God ! Non. Déjà qu’il est difficile de se taper les nausées du matin. Sans parler des envies soudaines et des douleurs à certains endroits de son corps. Que du bonheur. Vivement qu’ils rentrent chez eux. Qu’elle cuisine un peu pour éviter de trop penser.[Kyo’ ! Pas touche aux fourneaux ce soir !] Qu’elle s’occupe du bien être de son petit homme. Elle prévoit déjà une bonne douche. Un massage aux huiles essentielles. Un bon diner [C’est beau de rêver] et une soirée calme et romantique auprès de la cheminée. Oui. Ca lui semble être un bon programme pour son Kyo’. Sans un mot de plus, au détour d’une ruelle et sous une pluie à présent battante, elle transplane avec lui sous l’ œil curieux d’un chat de gouttière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rendez-vous surprise. [Fe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rendez-vous surprise. [Fe]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Tomorrow RPG :: Le monde des sorciers & moldus :: Domaine des Sorciers :: Hôpital Ste-Mangouste-
Sauter vers: