AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le temps et ses blessures... [Fe]

Aller en bas 
AuteurMessage
Severus Rogue
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 33
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Le temps et ses blessures... [Fe]   Sam 8 Déc - 19:41

///"Il nous échappe !" cria un Auror en direction de l'ancien Mangemort.

"Poursuivez..." se contenta t'il de répondre en grincant des dents, sa baguette tendue en direction de la forme fantomatique se trouvant en face de lui.

///"C'est inutile, il n'y a rien à faire !!" hurla un second Auror, tandis qu'un des trois Aurors présent fut propulsé en arrière par la fameuse lumière blanche.

"Continuez !! On y est presque !!" ordonna l'ancien directeur de Poudlard.

///"Noooooon !!!!" Fut le dernier mot de l'Auror avant d'être propulser à son tour en arrière, et qu'un grand lacot blanc vient fouetter le dernier de plein fouet. La forme blanche se dirigea droit sur Severus qui prononca un sortilège la faisant disparaître. Il tomba à terre à cause de la puissance du sortilège, tandis que deux autres Aurors entrèrent dans la pièce pour relever les blesser.

Severus les regarda, et empêcha un Auror de lui apporté son aide pour se relever. Il se leva d'un bond et se dirigea vers la sortie en boittant légérement. Les Aurors le regardèrent partir avec un regard troublé et totalement perdu, ne comprenant pas pourquoi le Mangemort s'acharne à vouloir contrôler cette chose fantomatique.

L'ancien Serpentard harpenta les couloirs du Ministère en direction de son bureau. Depuis qu'il est ici, il ne prend aucun plaisir à devoir traverser tout le Ministère pour aller de son bureau à son lieu de travail. Selon lui, le transplanage serait plus rapide si on autorisait les membres du Ministère à procéder à cette méthode dans ces murs, mais un sortilège de non intrusion bloque toute tentative de déplacement par transplanage. Au croisement d'un couloir, un elfe de maison lui fonca accidentellement dessus.

Le Serpentard manqua de tomber en arrière. L'elfe pointa sa main sur lui afin de lancer un sortilège qui retient le Serpentard et qui le remit sur pied. Ce dernier pris très mal ce geste de bienveillance de l'elfe, surtout que ça a été fait sous les yeux de nombreux Aurors. Il le fusilla du regard et approcha sa main de sa poche où se trouve sa baguette.

"Les gens de ton espèce n'ont rien à faire ici ! Ne t'avises plus de lancer le moindre sortilège sur moi ou tu finiras dans un cachot d'Azkaban !" grinca entre ses dents le Mangemort.

L'elfe le regarda effrayé, ne comprenant pas pourquoi son geste inoffensif afin d'éviter au Mangemort de tomber, est percu comme une mauvaise chose, mais la réputation de Rogue n'est plus à faire, et l'elfe se contenta d'hocher la tête, comme on le fait devant son maître.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathly-hallows.niceboards.net/
Hermione Granger
Médicomage

Médicomage
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   Sam 8 Déc - 19:58

27 ans. Elle n'avait que 27 ans et elle se retrouvait déjà à la tête de la Santé Magique. On venait tout juste de la nommée ministre. La plus jeune ministre du ministère de la Magie de Londres. Bien sûr, elle était honorée de travailler pour la société magique, mais elle avait prévenue le Ministre qu'elle n'abandonnerait pas pour autant ni son travail à l'hôpital, ni ses recherches.

En ce merveilleux Vendredi matin, Hermione s'était levée bien tôt pour prendre ses nouvelles fonctions. Malgré son air serein, elle était néanmoins stressée et espérée faire bonne impression. Elle portait un tailleur blanc de très bon goût avec des escarpins assortis. Ses cheveux étaient retenus en chignon élégante et elle souriait, comme à son habitude.

Lorsqu'elle arriva au Ministère par une des cheminée, plusieurs personnes la saluèrent, certaines qu'elle connaissait, d'autres pas. Depuis la fin de la Guerre, les « héros », comme la gazette les avait nommés, étaient tous connus des sorciers, certaines livres parlaient même de leurs exploits. Elle ne voyait pas vraiment quels exploits, mais ce n'était pas des plus important...

La jeune femme rentra dans l'ascenseur où plusieurs notes de papiers ensorcelés se trouvaient et discuta avec un des auror qu'elle connaissait plutôt bien. Ce n'était pas vraiment ce qu'on pouvait appelé un ami, mais ils parlaient assez fréquemment, surtout qu'ils avaient été à Poudlard à la même époque.

Elle arriva enfin à son étage et fit un signe à l'auror qu'elle quitta pour s'avancer à la recherche de son bureau où l'attendait son prédécesseur et le ministre pour la passation de pouvoir. Elle était très en avance et se doutait bien qu'ils ne devaient pas être encore arrivés mais elle s'en fichait d'attendre.

Puis elle s'arrêta. Devant elle se tenait un homme de dos qu'elle ne reconnut pas et un elfe de maison qui s'inclinait alors qu'il n'avait rien fait. Hermione sentit la colère commencer à l'envahir alors qu'elle se rapprocha, ses talons claquant sur le sol de pierre.

-Je ne crois pas que cet elfe ait fait quelque chose de si terrible pour mériter votre colère!

Lorsque le sorcier qui s'en était pris à la petite créature se retourna vers la médicomage, Hermione sentit son coeur faire un bon et la surprise la gagner. Severus... elle aurait dût le reconnaître, si elle n'avait pas été aussi distraite elle se serait aperçut que s'était lui et pas un banal sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 33
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   Sam 8 Déc - 20:27

Severus regarda l'elfe s'incliner devant lui avec un air de dégoût et de haine, quand une sorcière osa s'adresser à lui. Il se tourna en sa direction, prêt à accuser le coup mais quand il la reconnu, son coeur vacilla. Il resta à la fixée quelques instants. Son esprit lui remémora plein de scènes qu'il a mis un temps fou à oublier et qui reviennent à la surface très rapidement.

Son regard se glaca et il fusilla la jeune femme. Il sentit sa respiration s'accélèrée de même que son coeur et sa baguette lui titillée dans sa poche, comme pour lui dire "Prend moi ! Tue la !". Mais il n'en fit rien. Il se contrôla et tenta de montrer le moins possible ce qu'il ressent en cet instant.

"Je doute qu'une jeune médicomage ait la moindre autoritée dans cet endroit..." marmona t'il assez distinctivement pour qu'elle comprenne bien chaque mot de ses paroles.

Le petit elfe regarda la jeune femme, puis quand le Serpentard le fusilla du regard il quitta les lieux rapidement, de même que certains Aurors sentant la situation plus chaude qu'elle ne devrait l'être. Jamais personne ose affronter le dirigeant du département des mystères ou lui faire la moindre remarque sur sa facon d'agir. Severus regarda l'elfe fuir.

"Ils ne sont là que pour nous retarder... Des êtres sans aucune utilité... C'est à Poudlard, dans les cuisines que sont leur place..."

Il se tourna vers la jeune femme, et remarqua qu'elle n'a pas beaucoup changée en 8 ans, si ce n'est qu'elle fait plus adulte encore. Toujours aussi jolie à ses yeux et sa nouvelle coiffure lui va à ravir. Il la revoit encore aux couleurs des Gryffondor, en salopette, ou vêtue d'un simple drap. Mais au moment où cette image intime, appartenant à son passé, lui traversa l'esprit, il la chassa rapidement et replongea dans la réalité.

"La loi rendant la liberté à ces créatures n'est pas passée à ma connaissance... De ce fait, ils sont encore au service du Ministère et de ce fait ils doivent obéir et travailler au lieu d'attendre la moindre opportunité de nous ridiculiser, miss Granger !"

Il finit sa phrase par deux mots qu'il n'a plus employé depuis bien des années, ça remonte à quand Hermione était encore son élève et qu'il était son professeur. La miss je sais tout et le ténébreux Serpentard, qui selon les rumeurs ont eu une relation pendant plusieurs années, chose dont il est peu prudent d'évoquer devant le Serpentard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathly-hallows.niceboards.net/
Hermione Granger
Médicomage

Médicomage
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   Dim 9 Déc - 1:02

Pendant quelques secondes, Hermione ne sut que lui répondre, totalement paralysé par cette rencontre si soudaine et si imprévue. Pourtant, elle aurait dût s'en douter, il était quand même devenue le ministre du département des mystères, alors le croiser ici n'aurait pas aussi surprenant que ça...

Combien d'années qu'elle ne l'avait pas vu? Huit ans, huit longues années qu'elle n'avait plus vu cet homme et son regard si sombre qui la faisait tellement fondre avant. Huit ans qu'elle n'était plus dans ses bras. Qui aurait crut ça pourtant? Eux qui étaient si proches, jamais l'un sans l'autre se quitter pour des raisons inconnues d'eux mêmes!

La jeune femme ne fut pas le moins du monde étonnée en entendant avec quel ton il lui parlait, et même le vouvoiement qu'il utilisa. Severus étaient Severus, et même plus de quatre années de vie commune ne le changeraient pas. A cette pensée, plusieurs images vinrent s'insinuer dans l'esprit de la petite sorcière. Un premier baiser, une première fois, leur maison... Tout ces moments qui leurs avaient étés si magique et qui n'étaient plus que de vieux souvenirs qui, elle en était plus que persuadée, il aimerait oublier.

-Il y avait une époque, où l'on se tutoyer toi et moi.

S'était sûrement risquée de lui parler aussi franchement pour quelqu'un d'autre, mais elle, elle avait été là où personne n'était allé dans le coeur du ministre. Elle avait été sa confidente, sa meilleure amie et son amour. Il lui avait tout dit de lui, avec beaucoup de difficultés, mais il s'était confié à elle, parce que tout les deux s'étaient aimés passionnément.

Hermione soupira si faiblement que personne n'aurait put entendre ça, mais elle savait qu'il n'était pas personne et qu'il l'entendrait. Elle ne cessait de le regarder droit dans les yeux sur ses talons hauts, dans son tailleur de nouvelle ministre.

-J'ai été nommée Ministre de la Santé Magique. La passation de pouvoir se déroulera aujourd'hui mais je suis arrivée en avance.

Elle ne savait pas trop comment lui parler. Il lui en voulait, elle le sentait mais la médicomage ne savait trop pourquoi puisque c'était d'un accord à accord qu'ils s'étaient quittés tout les deux. Ce n'était pas comme si elle était partie comme une voleuse ou l'avait trahie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 33
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   Dim 9 Déc - 2:29

Severus allait répondre à sa phrase, mais son regard fut captivé par sa tête, ou plutôt ses cheveux. D'ordinaires ils sont chatains clairs, mais c'est avec une crinière blonde qu'elle fait face au Serpentard. Il tenta de ne pas faire de remarque, même s'il trouve que ça lui va très bien.

"Cette époque remonte à très loin..." se contenta t'il de répondre avec une voix se radoucissant petit à petit, et un regard qui se perdit quelques secondes dans le vide avant de revenir à la normale, fusilleur, en direction de la jeune femme.

"Ministre de la santé ? Je t'aurai plutôt vue dans les animaux magiques, vue l'importance que tu portes à ces créatures..."

Depuis qu'elle a entamée ses études pour devenir médicomage, il n'a pas très bien compris ce qui la motivée. C'est une femme d'action, elle n'a rien à faire derrière un bureau. Elle serait mieux chez les Aurors ou dans l'Ordre du Phénix, plutôt qu'au Ministère. Il sait très bien, tout comme tout le monde, que depuis la disparition de Voldemort, le Ministère et devenu plus un lieu pour se faire beaucoup d'argent, qu'un établissement où l'on prend des décisions pour le bien être des sorciers.

Severus hésita à partir ou à engager la conversation. Mais que pourrait il lui dire après ces huit années sans s'être vue ? L'invitée à boire une bierreaubeurre ? Se remémorer ensemble leurs premier bisou ? Leur sorties nocturnes au bord du lac de Poudlard ? Leur endroit secret ? Il n'a aucune idée de quoi lui dire et pourtant sa bouche s'ouvre tout doucement, laissant échapper quelques paroles incompréhensibles et boulettes... "Tu as soif ?", avant de se refermer rapidement en voyant un Auror approcher. Le Serpentard le fusilla du regard.

"Quoi ???" dit-il en agressant le jeune homme avant de voir que ça n'est pas à lui qu'il est venu parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathly-hallows.niceboards.net/
Hermione Granger
Médicomage

Médicomage
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   Sam 15 Déc - 14:08

Oui, c’était une époque maintenant révolue qui datait de huit longues années sans qu’ils ne se soient tout deux jamais revus une seule fois. En même temps, on ne pouvait pas dire que Hermione soit restée sans rien faire. Elle avait finit première de sa promotion, intégrer l’hôpital St Mangouste pour les cas extrêmement rares et difficiles à soigner tout en parcourant le globe pour ses recherches sur l’antidote des Loup Garous. Et elle avait fait des avancées plutôt spectaculaire! Elle était à deux doigts de trouver le remède mais il lui manquait encore ce elle ne savait quoi.

Le regard noisette de la jeune femme plongea dans les yeux très sombres et froid de Severus sans rien dire pendant quelques secondes. Il ne changerait jamais… Ça, s’était une certitude! Il s’était tellement ouvert à elle pendant leur relation, alors pourquoi s’était il renfermé aussi vite comme huître lorsqu’ils s’étaient séparés?!

-Sans « ces créatures » comme tu le dis, je connais bon nombre de sorcier qui n’arriverait plus à retrouver le bout de leur baguette!

Qu’est ce qu’il pouvait être arrogant quelques fois! Un paquets de personnes ne pourrait se passer de l’aide précieuse de ces elfes qu’ils traitaient tous avec autant de mépris! S’en était révoltant vraiment! Aucune reconnaissance pour ses êtres qui tenaient leurs maison, les nourrissaient et s’occupaient de leurs enfant!

Alors que l’ancien Serpentard s’apprêtait à parler, un auror qu’elle ne connaissait que trop bien s’approcha d’eux et subit la foudre de Severus qui crut que s’était pour lui. Mais non. Grand, blond, les yeux d'un bleu les plus pénétrant qu'il soit, on pouvait dire que s’était vraiment un très bel homme. Et depuis quelques temps, s’était autour de Hermione qu’il tournait sans cesse. Ils étaient déjà allés boire ensemble quelques verres après que ses deux meilleurs amis lui ai fortement recommandé de discuter avec lui. S’était vraiment une personne très intéressante et la petite sorcière prenait beaucoup de plaisir à parler avec lui.

*Excusez moi Mr Rogue. Hermione, tu es libre ce soir?*

-Heu… Non une amie m’a invitée à boire une verre pour fêter nos nominations…

Inutile de dire que se retrouvait à discuter de ça devant le nez de son ancien amant n’était pas tâche simple, et secrètement elle bénissait Jenna d’avoir prévue de sortir en ville ce soir! Mais le gentleman devant elle ne fit que sourire en caressant son bras en lui répondant.

*C’est vrai, félicitation Hermione! Je passerai chez toi alors ou je t’appellerai pour remettre ça. Et je n’oublierais pas…*

Et il partit en saluant d’un signe de tête le ministre des département des mystères et en faisant un clin d’œil à la médicomage qui ne put que lui sourire doucement. Son attention se reporta ensuite vers son ancien professeur, son ancien amour sans savoir trop quoi dire ni trop quoi faire. Elle ne devrait pas se sentir gênée pourtant!

-Ça m’a vraiment fait plaisir de te revoir.

Hermione lui sourit sincèrement alors que les gens passaient autour d’eux sans rien dire, connaissant la colère de l’un et le franc parlé de l’autre. Maintenant, elle devrait peut être y aller pour repérer les lieux mais quelques chose la tracassait…

-Porte toi bien Severus…

Et elle passa à ses côtés, le dépassant pour continuer a avancer dans le sombre couloir, ses talons flambant neuf claquant avec distinction sur les pierres froides du sol. La tête haute, elle ne regardait personne mais se sentait observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
Admin AT RPG

Admin AT RPG
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 33
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   Sam 15 Déc - 14:35

Le Mangemort sentit sa baguette trembler dans sa poche tout en scrutant le jeune Auror de haut en bas, sans laisser échapper le moindre détail. Quand ce dernier approcha sa main un peu trop près de la jeune femme, voir au point de la touchée, il offrit à son morceau de bois, le doux doigter de ses doigts et les deux ne firent qu'un. C'est quand la jeune femme refusa sa demande qu'il relâcha sa baguette.

Perdre une personne qui est chers à son coeur est douloureux au point de ne plus savoir ce que l'on fait ensuite et d'avoir un mal fou à se contrôler. Mais perdre une personne d'une manière complètement stupide et la voir face à sois, se faire aguicher par un petit Auror largement inférieur à sois même, c'est comme se prendre un coup de poignard en plein coeur et de sentir la lame tournée délicatement pour bien faire durer le supplice, jusqu'à ce qu'elle le transperce une dernière fois pour faire cesser la douleur.

Quand la jeune femme passa à ses côtés pour partir, il avait encore la tête plongée dans ses pensées, regardant l'Auror s'éloigner au loin. Il n'entendit que vaguement ce que Hermione lui dit et une fois qu'il se retrouva seul dans le couloir, entouré de nombreux étrangers, il hésita longuement avant de se diriger vers le jeune Auror qui s'était approché un peu trop près d'une personne chers à son coeur, il y'a une dizaine d'années de cela.

A chaque pas, il réfléchit de qu'elle manière lui faire comprendre qu'il n'a plus intérêt à s'approcher de lui, ni de la Gryffondor. Mais il ne trouva aucun bon argument. La seule chose qu'i fit, c'est de s'arrêter à quelques pas de lui, en fusillant son dos du regard. Quand l'Auror sentit une présence derrière lui, il se tourna, et il fut aussi surpris que Rogue.

*Oui ?* dit-il d'un ton sans méchanceté.

Rogue le fusilla, mais rien ne sortit de sa bouche. Il se contenta de rebrousser chemin, la tête toujours dans les nuages, entendant derrière lui le groupe entourant l'Auror dire qu'il devient de plus en plus bizarre et que sa place est à Ste Mangouste. A l'époque il se serait tourné pour leur infliger une punition digne de ce nom, mais là, il ne fait rien et continue sa route en direction du département des mystères.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathly-hallows.niceboards.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps et ses blessures... [Fe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps et ses blessures... [Fe]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Tomorrow RPG :: Le monde des sorciers & moldus :: Domaine des Sorciers :: Ministère de la magie-
Sauter vers: